Banc Expropiat

El Banc Expropiat

Le 22 Octobre 2011, une ancienne banque a été occupée. Le local a reçu le nom de ‘El Banc Expropiat’ (La Banque Expropriée). Depuis lors, les squatters toutes ensemble ont créé des projets, ont façonné des idées, ont grandi, et elles se sont ouverts les unes aux autres. Elles se sont interrogées sur la façon dont nous vivons, et elles ont commencée à tisser des liens avec gens qui ne les connaissaient pas. La Banque est ouverte à toutes les personnes qui veulent trouver des solutions collectives aux besoins quotidiens. La lutte est faite dans un but d’autonomie, d’aide mutuelle et d’anti-capitalisme. Voici trois vidéos:

          Aide mutuelle: https://vimeo.com/99981374

          Qui sont-ils? https://vimeo.com/100991316

          Des activités: https://vimeo.com/99287343

En mai du 2013 elles ont reçu une procédure d’expulsion à la demande du propriétaire – Catalunya Caixa (La Caisse de Catalogne). Depuis lors, elles ont lancé une campagne contre la banque (CatCaix) dans le but d’obtenir le retrait de la demande de Catalunya Caixa. Beaucoup de personnes, souvent des anonymes ont montré leur intérêt pour El Banc Expropiat. Les actions de solidarité organisées indépendamment ont été entendues partout à Barcelone et au-delà. La solidarité a été beaucoup plus qu’un simple mot.

          Un vidéo des actions de solidarité partout à Barcelone: https://vimeo.com/98357922

Le 1er Juillet 2013 est arrivée la nouvelle que Catalunya Caixa avait demandé la suspension temporaire du procès judiciaire. Comme prévu, quelques mois plus tard Catalunya Caixa tente à nouveau de récupérer sa propriété. Un deuxième procès est lancé, mais pour la deuxième fois, il est annulé.

En Avril 2014, Catalunya Caixa n’en peut plus et vend le local de El Banc Expropiat à Manuel Bravo Solano et son entreprise Antartic Vintage. Cette entreprise fait de la spéculation dans le secteur immobilier. Manuel Bravo Solano décide de reprendre la procédure abandonnée par Catalunya Caixa.

Finalement, le procès a eu lieu le 2 Juillet 2014 et comme prévu, il a été décidé que la Banque devait être expulsée. La sentence a été prononcée en Novembre 2014. El Banc Expropiat a lancé une campagne de résistance tellement effective qu’au mois de février 2015 elles apprenaient que l’ordonnance d’expulsion avait été annulée. Jusqu’en Juin 2015, elles ignoreront la vraie raison : la mairie de CiU (parti politique), en vue des élections municipales, a voulu acheter la paix sociale en signant un bail de 65 000 € avec les spéculateurs immobiliers. Le maire a défendu la “valeur sociale” de El Banc Expropiat et a imposé que le bail soit maintenu, au moins pendant toute l’année 2015. C’était un loyer que El Banc Expropiat  n’a pas demandé et qu’ils ne voulaient pas.

Depuis le 1er janvier 2016 (avec un autre parti politique au pouvoir), le loyer n’est plus payé, et El Banc Expropiat a poursuivi ses activités jusqu’au 23 mai, quand elles sont de nouveau expulsées. La mairie avait acheté la paix sociale (pour eux ça signifie que les gens ne se plaignent pas) parce qu’il savait que l’expulsion de El Banc impliquerait toutes sortes de réactions. Et c’est exactement ce qui s’est passé. Il faut dire que l’ indignation et la rage qui ont éclaté le 23 mai ne sont pas seulement dues à l’expulsion de El Banc Expropiat. Elles sont aussi le fruit de toutes les détentions qui ont eu lieu ces derniers temps, de toute la répression contre les espaces d’autogestion, et de l’assassinat de Juan Andrés Benítez qui révèle une fois encore l’impunité policière.

La situation est gênante : les voisins du quartier n’aiment pas la tension et la violence qui se sont développées dans la rue. En plus, quelques voisins ont subi des dommages physiques. Par contre, le collectif de El Banc avait dit et répété qu’il allait défendre El Banc de toutes les manières possibles. Du coup, ici, il ne faut pas ignorer le rôle de la police. Tous ceux qui ont vu les flics charger peuvent constater la violence policière qui a eu lieu à partir du 23 mai. Les coups de matraques des flics ont blessé environ 50 personnes, fractures à la tête, aux genoux, aux mains et aux bras. Ceci motive encore plus leur mobilisation et leur intention de revenir à El Banc Expropiat.

Aussi, soyez sûrs d’une chose, ils reviendront à El Banc Expropiat.

 

Pour plus d’information, visitez https://bancexpropiatgracia.wordpress.com/. Comme elles refusent de parler avec la presse, leur blog est la source d’information officielle. L’information est principalement en catalan, mais aussi en espagnol, anglais, italien, allemand et français.

 

Plus de vidéos :

          Pour résister à l’expulsion, des gens se sont enfermés dans la salle des coffres-forts de la banque : https://vimeo.com/167700450

          Manifs et actions pour rentrer dans la Banque : http://www.btv.cat/btvnoticies/2016/05/29/arrenca-concentracio-davant-banc-expropiat/

          Ce qu’est El Banc Expropiat : https://vimeo.com/113681131

 

 

Plus d’information sur la famille Bravo Solano, dont le père est connu sous le nom de ‘le mafieux’ :

 

          https://directa.cat/un-amo-voltor-en-espera-del-lucre

          https://bancexpropiatgracia.wordpress.com/2016/06/01/qui-hi-ha-darrera-del-manuel-bravo-solano/

Note sur l’emploi du féminin : Il est motivé par le fait que s’agissant indistinctement de femmes et d’hommes, nous préférons employer le féminin qui remplace le mot “personne”, pour une fois en français un « neutre » féminin.

Anuncis